Le village

Plan de randonnée

Circuit n° 9

8,8 km – 2h10

Départ Place de l’Eglise de Bréauté

Balisage rouge

A voir :

  • Eglise Saint Georges (XI-XII-XVIIème siècles)
  • Colombier circulaire et bifonctionnel (XVIIème siècle)
  • Colombier du prieuré Saint-Lô (XVII-XVIIIème siècles)
  • Château d’Antiville (XVIIIème siècle) et sa hêtraie remarquable

voir le plan :http://www.campagne-de-caux.fr/upload/CIRCUIT%209%20-%20BREAUTE%20-%20Copie.pdf

Plan de randonnée

Circuit n° 10

16,7 km – 4h15

Départ Place de l’Eglise de Bréauté

Balisage bleu

A voir :

  • Eglise Saint Georges (XI-XII-XVIIème siècles)
  • Colombier circulaire et bifonctionnel (XVIIème siècle)
  • Colombier du prieuré Saint-Lô (XVII-XVIIIème siècles)
  • Château d’Antiville (XVIIIème siècle) et son hêtraie remarquable
  • Eglise Saint-Aubin (XI-XII-XIXème siècle) et ses parties romanes
  • Ferme de l’Etoile et son colombier (XVIème siècle)

 Voir le plan :http://www.campagne-de-caux.fr/upload/CIRCUIT%2010%20-%20BREAUTE.pdf

Historique des monuments

Breauté fait partie de la Communauté de communes "de Campagne de Caux".
Les habitants et habitantes de la commune de Bréauté sont appelés les Bréautais et les Bréautaises.

Les 1 273 habitants du village de Bréauté vivent sur une superficie totale de 14 km2 avec une densité de 91 habitants par km2 et une moyenne d’altitude de 120 m.

Depuis le recensement de 1999 à 2008, la population est passée de 1 098 à 1 273 et a fortement augmenté de 15,94%.

Bréauté est entouré par les communes de Houquetot, Manneville-la-Goupil, Bornambusc, Goderville, Bretteville-du-Grand-Caux, Grainville-Ymauville, Gonfreville-Caillot, Vattetot-sous-Beaumont, Mirville, Beuzeville-la Grenier.
La grande ville la plus proche de Bréauté est Le Havre et se trouve à 24,29 kilomètres au nord à vol d'oiseau.
La gare la plus proche de Bréauté se trouve à Bréauté (Bréauté - Beuzeville).

Pour effectuer l’ensemble de vos démarches administratives en mairie (naissance, mariage, décès), vous pouvez contacter par téléphone ou par email l’équipe municipale à l’aide des coordonnées à la page contact ou vous rendre directement en mairie.

Pour celui ou celle qui s’intéresse vraiment à l’histoire, voici quelques particularités de notre village du pays de caux.

  • Eglise Saint GEORGES : Elle fut construite au XI° et XII° siècle, après quatre ans d’existence, le clocher s’écroule. Il est reconstruit en 1655. Une restauration complète a été exécutée suivant le style d’origine à partir de 1888. Nous pouvons apercevoir l’horloge sur les 3 côtés du clocher et à l’intérieur est resté 2 cloches dont l’une s’appelle Victoire Jeanne et l’autre Elisa. En poursuivant notre visite, le porche date du XVI° avec un portail du XII°s. A l’intérieur la voûte avec une superbe charpente du XVI°s. et les fonts baptismaux en pierre sont du XVII°s. Elle est soutenue par 4 faisceaux de 3 colonnettes tronquées avec le couronnement en bois du XVIII°s.
  • L’église de Bréauté est dédiée à St Georges martyrs du IV°s, il fut un vaillant guerrier. Au fond du chœur, les 2 vitraux représentent le patron de la paroisse et l’autre de la vierge.
  • De très belles demeures historiques : (Toutes sont des propriétés privées)
  • Le prieuré St Lô du XVII° ET XVIII°s avec son ancien manoir « des Granges » constitué de pierres et de briques (~1665) et au centre le pigeonnier, marque de noblesse édifié en 1638 à la place de l’ancien construit en pierre et brique avec des dessins géométriques. On peut compter 1450 boulins (niches) pour les pigeons.
  • Nouvelle mairie (ancienne école, construction ~ 1838), elle fût restaurée au XX°siècle.
  • Maison d’Héricy construction du temps de Louis XIII (XVII°s.)
  • Le château d’Antiville XVIII°s avec son colombier en briques avec quatre chaînages de pierres blanches
  • Après la fusion de 2 communes le Hertelay et Bréauté en 1825, nous pouvons voir dans une cour de ferme du Hertelay, un pigeonnier circulaire au décor de briques et de pierres formé de 10 bandes horizontales alternées coupées par 10 chaînages de pierres verticaux le tout couronné sous la corniche d’un damier de pierres et de briques avec un toit en poivrière en tuiles et 4 fenêtres d’envol, la même architecture se trouve dans les bâtiments.
  • La ferme du Pré, nous pouvons apercevoir sur une hauteur d’environ 4 mètres un pigeonnier circulaire en briques qui datait de 1725 .
  • La gare de Bréauté, les premiers travaux commencèrent en 1844 pour construire les voies ferrées Bréauté – Beuzeville – Paris – Rouen et Le Havre. Après 47 ans de changement de dénomination de la gare, elle prenait le nom définitif de «Bréauté–Beuzeville ».

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×